Sauvetage d’un carnage !

Postée le 17/05/2022
00:12 54 vues

Evelyne a été tatouée il y a 4 ans sur la jambe. Elle rêvait d'une rose en hommage à son fils et de petits symboles, un tatouage qu'elle a fait réaliser dans un salon par une tatoueuse du centre Var. 

Voici la photo juste après la séance...


Sauvetage d’un carnage !

Mais 3 heures plus tard, Evelyne a eu une réaction très forte sur son tatouage et toute l'encre a disparue laissant juste une forme ronde rose sur la fleur.

Durant 1 an, son tatouage est devenu un véritable calvaire : Le dermatologue a d'abord pensé à une réaction à l'encre rouge mais après analyse, il s'avère qu'Evelyne a été infectée par un staphylocoque doré.  

L'importance de l'hygiène !!! 

Cette bactérie est présente sur la peau ou dans les narines des personnes. Ce qui signifie qu'il faut accorder une importance primordiale à la salubrité du salon et que le tatoueur doit bien mettre en œuvre toutes les mesures d'hygiène.  Quand vous vous faites tatouer par un tatoueur sans masque ou avec des mains gantées qui manipulent des portables, ou des poignées de portes, vous vous exposez à ça ! Vous comprenez mieux pourquoi j'ai une obsession et je change de gants régulèrement pendant la séance... 

 


Sauvetage d’un carnage !

4 ans plus tard, voici donc Evelyne dans mes locaux pour oublier ce mauvais souvenir et elle m'a confié son revouvrement avec une rose que j'ai préparée juste pour elle.

 

1ere étape lors de la visite au salon : Comprendre les causes de l'état de sa peau.

Je ne tatoue pas quelqu'un qui a connu un problème de taille sans chercher à comprendre.

Chaque tatoueur a le devoir de noter le numéro de lot de chaque encre utilisée pour votre tatouage ainsi que la marque. En cas de réaction, nous devons informer l'ARS (agence régionale de santé) et donner toutes les informations nécessaires afin de retirer un lot d'une marque qui pose problème. 

Dans le cas d'Evelyne, la tatoueuse n'a pas souhaité donner suite, elle a coupé tout contact sans doute craignant des pousuites et elle ne lui a jamais répondu au téléphone malgré l'insistance du médecin qui essayait de comprendre l'origine de l'infection.

Devant ce mutisme, on pouvait se demander si l'origine de l'encre n'était pas incriminée. En effet, certains tatoueur, pour payer moins cher leur encre, la commande  la chine. Certains lots venant de là bas sont parfois frelatés  et ne sont pas aux normes Européennes ni Françaises. Il est interdit de tatouer avec des encres non homologuées.  Dureste, de nouvelles encres sont apparues depuis le 4 janvier 2022 répondant aux nouvelles normes Européennes qui sont les plus sévères et donc les plus protectrices pour nos clients.

La réaction de la peau d'Evelyne aurait pu être dûe aux pigments, car on sait que certaines personnes ne tolèrent pas bien le rouge. Mais ça c'était avant....  Aujourd'hui les encres sont véganes, très peu de personnes font des réactions aux pigments, en tout cas je n'en ai jamais vu dans mon salon. Généralement les clients font une infection à cause de la poussière ou de leur environnement (poils de chats...) mais on ne perd pas toute l'encre en 3 heures comme l'a subi Evelyne.

Il faut savoir que si vous faites un jour une réaction allergique à un pigment, il faut impérativement savoir à quel ingrédient vous êtes allergique car en cas de second tatouage avec le même composant vous risquez de faire une allergie encore plus grave, c'est le choc anaphylactique qui peut entraîner des complications sévères.


Le mal a été identifié, on peut passer à la maquette...


Sauvetage d’un carnage !

... Et voici le résultat final du recouvrement sur une peau cartonnée, creuvassée. 


Sauvetage d’un carnage !

Sauvetage d’un carnage !

Et on en a profité pour améliorer son scorpion qui avait bien fondu.

 

Que pensez-vous de ce recouvrement ? Si vous aimez mon travail ou si vous souhaitez juste des conseils, n'hésitez pas à me contacter.